Un samedi qui sourit : le langage des fleurs

Gentlewomen,

J’espère que vos premiers rendez-vous avec vous ont été source de joie, un peu lorsque que l’on retrouve un être aimé sur le quai de la gare. La joie des retrouvailles. Vous l’aurez remarqué, je vous invite sur le terrain des sens, nos sens que nous prenons comme acquis et qui sont pourtant les messagers du monde. Rien que ça !

Cette semaine, je convie au voyage de grandes dames aussi belles que spirituelles : les fleurs.

Amy Merrick

Pour autant nous ne sommes pas en partance pour une aventure purement esthétique ou contemplative. Les fleurs ont le pouvoir de nous élever, leur discours muet est de la plus haute importance, chaque fleur est un miracle.

Quiconque regarde une fleur avec attention se laisse totalement absorber par sa présence nue, sa parfaite singularité, son immense fragilité.

Accueillir un bouquet chez soi transforme l’atmosphère de l’espace tout entier.

Chez Manuela Sosa de Gang and the wool par Freunde von Freunden

Les fleurs imposent leur grandeur et subtilement nous accordent au monde. Elles nous engagent, à leur image, à être digne de notre nature parfaite et éphémère.

Offrez-vous ce cadeau, un bouquet, quelques tiges à faire dialoguer entre elles, une simple rose est suffisante. Lorsque vous serez chez le fleuriste ou au marché, ouvrez-vous à leur murmure et choisissez celles dont le chant vous réveille. 

Je termine par ce poème de Rainer Maria Rilke :

Une rose seule, c’est toutes les roses
et celle-ci : l’irremplaçable,
le parfait, le souple vocable
encadré par le texte des choses.

Comment jamais dire sans elle
ce que furent nos espérances,
et les tendres intermittences
dans la partance continuelle.

Et vous souhaite un excellent week-end.

De tout coeur,

Elise

 Merveilleuses inspirations De l’autre côté de la barrière.


Les plus « over-bookées » d’entre nous peuvent commander leurs fleurs fraiches chez Bloom’s ou de magnifiques bouquets de qualité chez Bergamotte dont je suis impatiente de célébrer le lancement courant novembre !


Une réflexion sur “Un samedi qui sourit : le langage des fleurs

  1. J’aime bien votre perception de ces jolis œuvres d’art de la nature ! Moi aussi, j’adore les fleurs, je ressens un sentiment de bonheur en les voyant dans ma salle de séjour ou dans mon jardin.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s