Comment porter le pantalon noir ?

Hedi Slimane, Abbey Lee Kershaw for Vogue 2010Gentlewomen,

Comme annoncé sur facebook vendredi, je suis allée aux ventes de presse Sonia Rykiel dont la féminité canaille m’enchante.

Et me voilà au beau milieu de l’hystérie collective propre à ces évènements où madame tout-le-monde donne l’impression d’être prête à vendre son âme pour un chiffon *! J’ai beaucoup ri devant ce spectacle mais ce n’est pas l’ordre du jour.

Figurez-vous que malgré la généreuse exubérance qui faisait pétiller mes yeux, l’abondance de motifs, de lurex, de volumes… Bref, ma passion 🙂 Je suis repartie avec un pantalon noir (dans la maille signature de la marque certes mais tout de même : un pantalon noir…(?)

Dire que je n’en manque pas est un euphémisme. J’en ai toute une ribambelle, des longs, des courts, taille haute ou normale (taille basse = cauchemar) des fluides, des seconde-peau, des extra-larges…. J’en ai même un « spécial vernissage » qui m’oblige a rester debout.** Ri-di-cule. Et pour une conseillère en image, je ne vous dis pas : ri-di-cule puissance 10. J’ai presque honte de vous l’avouer. Presque seulement puisqu’en réalité, je les porte tous avec un égal plaisir. Nul pantalon de cette collection ne dort en attendant des jours meilleurs. En déballant ma merveilleuse nouveauté je me suis mise à réfléchir à la spécificité de chacun, l’argument clé qui fait que, tri après tri, je n’ai pu me résigner à m’en séparer. Le p’tit nouveau par exemple : le tombé lourd de la maille lui donne une tenue irrésistible, sans poche ni couture, il épouse mes contours et dessine ma ligne sans accroc.

Cependant, le pantalon noir est tellement versatile qu’on peut se contenter d’en avoir qu’un (dit-elle). Il s’accommodera de toutes les situations et c’est le point que je vais développer aujourd’hui.

Il vous faut absolument un pantalon noir, ça facilite trop la vie. Pour autant, il ne faut pas le choisir à la va-vite sous prétexte que c’est un basique censé passer partout. Plus vous portez une pièce, plus vous devez soigneusement la choisir. C’est une règle d’or. Une des seules règles strictes que je donne en consultation de conseil en image.

Qu’il soit le socle ou la pièce maitresse de votre look, votre pantalon noir (ou vos pantalons noirs si vous êtes mono-maniaque comme moi) doit vous aller impeccablement. Un basique est fait pour ça, il doit être à votre service. Tout vêtement devrait l’être mais envisagez la pièce tendance que vous ne porterez qu’une saison comme un copain que vous êtes content de croiser en soirée et le basique comme un de vos plus proches amis.

Quelques preuves pas l’image :

Le pantalon noir est à la chemise blanche ce que le jean est au tee-shirt blanc : un alter-ego sublime. Son atout chic. Si facilement chic. Pourquoi s’en priver ? Rien que cette simple composition vous permet de passer du bureau à votre soirée « tenue correcte exigée ». Un coup de rouge à lèvres, des boucles d’oreilles et c’est parti.

Gary Pepper

Ajoutez-y une veste et vous voilà métamorphosée en femme Saint-Laurent. Libre! Vibrante! Peut-on imaginer avoir plus de chien qu’en smoking ? Petite précision : Le col boutonné fait paradoxalement monter la température d’un cran. Un haut esprit lingerie sera également du plus bel effet.

Garance Doré

Par Miguel Reveriego – Antidote Magazine

Le pantalon noir peut également remplacer le jogging ou le jean pour donner du pep’s (on utilise toujours cette expression ?) à une tenue décontractée. J’adore cette manière de porter le pantalon noir, c’est presque un contre-emploi. À porter un peu long sur des baskets ou converses blanches. On peut difficilement faire ni plus simple ni plus cool.

La cool et chic

J’aime beaucoup l’austérité que donne une jupe droite sur un pantalon***. C’est une bonne option quand on n’aime pas ses jambes (présente !) et cela donne tout de suite de l’allure car cette superposition en ton sur ton structure la silhouette. Portez une attention particulière à la longueur de la jupe selon celle de vos gambettes. Trop court ce n’est pas très harmonieux, on ne sait pas trop si c’est une jupe ou une tunique mal coupée. Juste au dessus du genoux pour les petites et jusqu’à mi-mollet pour les grandes est une bonne piste.

L’apport mutuel du noir et du cuir n’est pas à prouver, le résultat parle de lui même. Amusez-vous à jouer avec les textures, la manière dont la lumière éclaire ou éteint le noir. Mat, brillant, lisse ou nervuré. C’est le moment d’expérimenter ! Aucune chance de vous tromper avec le monochrome noir.

Très présent dans la rue depuis quelques saisons, le slim en cuir noir semble faire le bonheur de beaucoup de femmes. Je reste sceptique. Même si il n’est heureusement pas porté au premier degré (big up Johnny), à moins qu’il ne soit d’extrême bonne qualité et commence à se patiner, je trouve qu’il rend l’ensemble d’une silhouette un peu cheap, les plis aux genoux, ou pire en accordéon au niveau des chevilles, coupent la ligne et rend le tout brouillon. Vigilance donc.

Narciso Rodriguez FW 2015-16

Le pantalon noir soutient toutes nos folies. En plus d’affiner notre silhouette et de flouter nos éventuels petits défauts, il ouvre la porte à l’excentricité. En étant ce qu’il est (sobre, uni, foncé et choisi avec soin) Il sait se faire discret pour laisser la vedette aux imprimés et autres fantaisies qui font le piment d’une tenue. Par exemple, le pantalon noir épouse parfaitement la marinière ****

Saint Laurent – SS 2015

Enfin, porté en uniforme, le total-look noir dégage une immense modernité. Dans la plus grande sophistication comme dans l’extrême simplicité.

RAD

Emma Ferrer par Michael Avedon pour Harper’s Bazaar

Inspiration assumée (j’imagine) d’Audrey Hepburn dans Funny Face

Et vous ? Comment faites-vous de votre pantalon noir votre plus fidèle serviteur ? Le portez-vous toujours de la même manière ?  Tous les jours ? Avez-vous comme moi toute une collection pour chaque occasion ?

Je vous souhaite une très agréables journée mes très chères,

Elise


Photo de couverture : Hedi Slimane – Abbey Lee Kershaw – Vogue China 2010

  • *C’est vraiment comique cette brochette de culs nus qui se tient aux portants pour ne pas se prendre les pieds dans leur pantalon. Petite astuce vente presse/privée/puces entre nous : il n’y a jamais de cabine d’essayage donc on anticipe en mettant un collant ou un legging bien opaque, un body et par dessus une robe facile à enlever et remettre.
  • **L’expression « fashion victime » prend tout son sens n’est-ce-pas ?
  • *** En monochrome ou en aplat de couleur car à moins d’avoir un sens artistique inouï : jupe + pantalon + motifs = Ado ou Hindou. Entendons-nous bien, je trouve magnifiques les superpositions d’étoffes qui composent les Salwar kameez mais je m’adresse aux femmes s’habillant « à l’occidentale » car j’en maitrise les codes vestimentaires.
  • ****si il est en cuir on touche au sublime !

2 réflexions sur “Comment porter le pantalon noir ?

  1. Pingback: Comment s’habiller pour le réveillon ? | Style distinctif

  2. Pingback: Comment dé-penser moins pendant les soldes ? | Style distinctif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s