Un samedi qui sourit : le rituel du matin

style distinctif - blog -matin magique

cf5625dd633d2302b4bda6af9c677c7a

Gentlewomen,

Nos montres sont passées à l’heure d’hiver depuis quelques temps déjà mais qu’en est-il de votre sommeil ? Êtes-vous plutôt marmotte ou chauve-souris ? Ce n’est pas un scoop, nos corps ont des besoins différents pour déployer leur plein potentiel. 4h, 6h, 8h, 10h… Quand le jour semble trop court, nous grignotons notre nuit au risque de ruiner la journée du lendemain. Le manque de sommeil ne fatigue pas seulement le corps mais rend irritable, déconcentre, nous incite à manger plus et moins bien. En bref, un socle fragile pour nos envies de grandeur et de réalisation.

Pour ce nouveau rendez-vous d’un samedi qui sourit, je souhaite réfléchir avec vous sur ce qui vous permettrait de vous lever du bon pied et d’ainsi mettre toutes les chances de votre côté pour passer une belle journée.

On dit souvent qu’une bonne journée se prépare la veille et je suis totalement d’accord avec le bon sens de cette formule : un bon réveil commence par une bonne nuit. Petite astuce de passage pour les personnes ayant du mal à s’endormir : « le souffle de détente ». Aussi appelée 4-7-8, il s’agit d’une technique de respiration inspirée du yoga qui permet de trouver le sommeil en quelques minutes. Il vous suffit d’inspirez doucement par le nez en comptant mentalement jusqu’à 4. Puis  de retenir votre respiration en comptant mentalement jusqu’à 7. Enfin, expirez à nouveau par la bouche, en comptant mentalement jusqu’à 8. À renouveler environ trois fois jusqu’à l’endormissement.

À chacune de lister ses besoins et ses priorités, il n’y a pas de plan parfait et d’assurance bien-être. Pour certaines, la priorité sera de dormir plus pour d’autres de dégager du temps pour soi ou de partager un petit déjeuner en famille. Lorsque pour l’une commencer la journée en musique est vital, l’autre aura besoin de silence. Le temps passé dans la salle de bain par exemple ne sera pas le même une coquette perfectionniste et une femme qui ne se maquille pas. Chaque paramètre compte et il est nécessaire de soigneusement observer ce qui est le plus bénéfique pour soi.

Pour ma part, je pensais être un irrécupérable oiseau de nuit, sifflotant à la fin du jour jusqu’à l’heure du parfait silence lorsque le monde entier semble endormi. Rien de tel que l’arrivée d’un bébé pour remettre mes pendules à l’heure. C’est chose faite depuis 7 mois. Les premières semaines sont un peu sauve-qui-peut ! Nuits fragmentées, siestes volées de 5 minutes et récupération de l’accouchement … Un cocktail détonnant pour tout notre être. J’ai enfin compris l’importance du sommeil ne serait-ce que pour mener une vie à peu près normale. Lorsque le petit trésor commence à faire des nuits complètes et de plus en plus longues, qu’un rythme s’installe et que l’on retrouve sa vie de femme, il me semble important d’établir des rituels dès le matin pour faciliter le quotidien.

Depuis environ deux mois, j’ai décidé de me lever tous les jours entre 6h30 et 7h. Cela est sans doute une habitude pour la plupart d’entre vous qui devaient accompagner vos enfants à l’école ou subir de longs trajets pour aller travailler, mais pour moi, free-lance de toujours et couche-très-tard, ça tient d’une saine folie. Cette heure de solitude que je m’offre avant le réveil de la maisonnée est devenue l’heure la plus précieuse et salutaire de ma journée.

Loin de moi l’idée de me poser en idéal, ma routine est ce qu’elle est et elle fonctionne pour moi. J’aimerais changer certaines choses que je juge perfectibles mais je prends mon temps puisque la meilleure manière de perdre de l’énergie et l’estime de soi est de mettre la barre trop haute, de se sentir sur-humaine pendant trois jours et de tout arrêter net parce que c’est intenable sur la durée.

Il faut 21 jours pour qu’un effort devienne une habitude, je vous conseille d’y aller pas à pas, de tester des choses, de faire le tri, d’être vraiment à votre écoute.

tumblr_nsvsf81c0l1ud5wpyo1_r2_1280

Cinémagraphe d’une artiste que j’aime beaucoup : Elyan Parker.

Je vous invite à visiter son Instagram.

Mille merci de m’avoir autorisé à utiliser cette photo.


J’ai décidé de partager avec vous mon rituel du matin en suivant la trame du questionnaire du site My morning routine dont je lis les portraits avec le plus grand intérêt.

Quelle est ta routine du matin ?

Je me lève en général entre 6h30 et 7h. Comme je dors le plus souvent nue, j’enfile une tenue assimilable à un pyjama et sors tout de suite de la chambre en fermant la porte derrière moi. Il fait nuit, la ville est encore endormie, je profite du silence et je file directement à la cuisine pour préparer le café et me rouler une cigarette. Pendant que le café infuse, je bois un immense verre d’eau et prends mes compléments alimentaires si je suis une cure. En ce moment, fer et berroca. Le café est prêt, j’ouvre la fenêtre, prends la température de la rue et fume ma première cigarette. J’adore ce moment. Il ne colle pas du tout à la femme que je voudrais être : non fumeuse, dans un peignoir de soie, sirotant un green juice devant sa vue sur mer, forêt, montagne (rayer les mentions inutiles)… Ensuite j’enchaine quelques postures de yoga et médite un moment. Je me re-sers un café et regarde la journée qui s’annonce, je liste mes priorités afin de ne pas me noyer et tient un carnet de gratitude. (J’écrirai un autre post sur les habitudes qui m’aident à devenir une femme organisée) Enfin je lis les matins magiques de Marie Pier Charron. Toujours très inspirants. Mona se réveille entre 8h et 8h30, après son biberon, un petit calin et une nouvelle couche, je la laisse jouer tranquillement et file dans la salle de bain.

Depuis combien de temps suis-tu ce rituel ?

Avant la naissance, je n’ai jamais pu parler de rituel matinal pour la simple et bonne raison que je m’écoutais minute après minute sans jamais devoir m’astreindre à la moindre concession. Je me rends compte de l’insolence de cette phrase mais c’est vrai. Je suis une personne qui peut me soumettre à une discipline parfois extrême mais cette exigence n’a jamais pris place au réveil. Prendre mon temps le matin a toujours été une priorité, maintenant que je n’ai plus de temps du tout, j’ai créé un nouvel espace pour moi, taillé sur-mesure à ma nouvelle vie. Je vais donc parler des deux mois qui viennent de s’écouler.

À quelle heure vas-tu te coucher ?

Entre 23h et 1h du matin. Mon compagnon sort souvent le soir, lorsqu’il est absent, j’en profite pour me coucher un peu plus tôt, lorsqu’il est là, nous profitons de ce moment en tête à tête.

Fais-tu quelque chose avant de te coucher qui rend ton réveil plus facile ?

Oui, et c’est un élément clé. Je ne vais jamais au lit en laissant de la vaisselle sale dans l’évier, des jouets qui trainent dans le salon et le miroir de la salle de bain recouvert de gouttes de calcaire. Ça, c’est une routine que j’ai mis en place bien avant la naissance de Mona (les jouets en moins) Ce sont des points de repères qui me permettent d’envisager chaque journée à neuf, sans les résidus de la veille. Rien ne me déprime plus que de préparer le café sur un plan de travail encombré, de méditer au milieu des hochets ou de recouvrir d’un voile gris mon visage dans le miroir. En revanche, contre toute attente, je ne prépare pas mes vêtements la veille. J’attends de m’être imprégnée de mon humeur du matin pour composer une tenue ad hoc, tantôt énergique ou réconfortante, extravagante ou minimaliste.

Utilises-tu une alarme pour te réveiller le matin et appuies-tu sur le bouton rappel toutes les dix minutes avant de te lever pour de bon ?

Oui j’utilise une alarme sinon je dors jusqu’à midi. J’ai eu des périodes de ma vie où ça ne suffisait pas, elle sonnait dans le vide parfois pendant 2h. Si bien que j’ai fini par acheter un réveil mécanique que je plaçais dans un bol rempli de pièces de monnaie pour faire le plus de bruit possible. En revanche, depuis que je me suis donné des horaires de lever fixe, je n’appuie plus sur le bouton rappel. Je garde dans un coin de ma tête cette phrase des « early bird » du livre « 5 AM Miracle » de Jeff Sanders: « If you snooze, you lose »

Combien de temps après ton réveil prends-tu ton petit déjeuner ?

Là encore je ne suis pas exemplaire puisque je ne petit-déjeune que rarement, quand il reste du pain je me fais des tartines de beurre salé. En ce moment, j’avale une poignée de fruits secs avec mon second café, environ 45min après le premier.

Fais-tu du sport le matin ?

Seulement quelques salutations au soleil qui me permettent de dire bonjour et merci à mon corps.

Pratiques-tu la méditation ?

Tous les jours, 20 minutes, plus une méditation guidée de manière ponctuelle. C’est essentiellement l’importance de la méditation dans ma vie qui m’a conduite à anticiper mon réveil. C’est une priorité pour moi et je préfère dormir moins pour avoir le temps de m’asseoir avant de courir.

Est-ce que tu réponds à tes mails dès le réveil ?

Non. Absolument jamais.

Utilises-tu des applications pour t’aider dans ton rituel du matin ?

Oui. J’utilise Sleep Cycle en guise de réveil. Une appli qui permet de te réveiller durant une tranche horaire donnée au moment où ton sommeil est le plus léger. En plus, il y a un petit bouton pour évaluer ton humeur au réveil et j’adore cliquer sur le sourire vert. C’est comme si je me programmais pour une bonne journée. J’utilise aussi Insight Timer, une appli simple qui sonne le gong au début et à la fin de ma méditation , ça me libère de l’obsession du temps durant la pratique.

Quand regardes-tu ton iphone pour la première fois le matin ?

Malheureusement très rapidement. J’aimerais réussir à attendre mon second café, après le yoga et la méditation. C’est d’ailleurs ce que je devrais modifier en premier dans ma routine matinale. Ça me semble une résolution importante pour 2016 !

 

Que bois-tu en premier ?

Techniquement un verre d’eau, comme énoncé ci dessus. Parfois je me presse un citron mais très franchement, l’appel du café est si intense. J’apprécie particulièrement le préparer, entendre l’eau frémir dans la bouilloire, compter les doses versées dans la french-press, l’humecter doucement sans brûler les arômes et enfin me laisser envahir par sa délicieuse odeur…

Que fais-tu lorsque tu ne peux pas suivre ton rituel matinal et comment cela influence-t-il ta journée ?

Lorsque je ne médite pas, ça modifie vraiment la tonalité de ma journée. C’est vraiment l’acte le plus important… Et sans café, j’ai l’impression d’être toujours sur l’oreiller… Lorsque je cours dès le matin où si Mona se réveille exceptionnellement plus tôt, j’essaie de ne pas en faire un drame et de distiller ce que j’ai l’habitude de faire avant son lever au long de la journée. Je bois mon café dans la salle de bain, médite pendant sa sieste du matin, planifie ma journée sur les toilettes. Bref, je bricole. Mais je n’aime pas ça.

super-symetrie

Et vous mes très chères ? Quelles sont vos astuces pour démarrer la journée du bon pied ? De quelle manière votre rituel du matin transforme votre vie quotidienne ?

Je vous embrasse,

Elise


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s