Vestiaire de printemps

style-distinctif-elise-monnier-conseil-en-image-paris-vestiaire-de-printemps

Gentlewomen,


Je reviens vers vous avec un rythme plus doux. Ma nouvelle vie ne me permet, pour l’instant, que le temps de vous écrire un article par semaine. Vous pourrez retrouver sur Facebook (et Instagram si j’ai le courage de déterrer mon compte… 😉 ) des inspirations ou des liens en rapport avec l’article en cours.


J’espère que vous avez profité comme il se doit du ciel lumineux et de la tendresse de l’air. Ce week-end fut un bol de chantilly.

En période de grand nettoyage de printemps et en vue de mon prochain déménagement dans une maison de poupée (dénichée aujourd’hui ! – CHAMPAGNE) je suis pour la première fois depuis longtemps obligée de séparer mes affaires d’hiver et d’été. Étant la pro des superpositions, je m’amuse habituellement des saisons et n’ai jamais eu à faire dressing séparé.

À cette occasion, je me suis rendue compte d’une chose : j’ai un style beaucoup plus chatoyant l’hiver ! Je vous en parle plus bas.

Plus tôt dans la semaine, assise à la terrasse d’un café, je me suis adonnée à mon sport favori : regarder les femmes. À l’arrivée des beaux-jours, sans la carapace des manteaux, deux grandes tendances se dessinent :

Certaines s’allègent et s’habillent du premier bout de tissu qui leur passe sous la main. Ce qui fait que la rue ressemble au choix : à un cours de gym, un dortoir, une plage…

D’autres, au contraire, se sophistiquent. Vêtements moulants, panaché de couleurs et d’imprimés, sandales aguicheuses et bijoux voyants. Ce qui fait que la rue ressemble… à la rue !

Cependant, dans un cas comme dans l’autre, le printemps sonne les retrouvailles avec notre corps. Impossible de le nier alors. Impossible de le fuir.

***

Bonjour pieds. Bonjour épaules. Bonjour genoux.

Célébrons ce moment avec un bon soin pour remercier notre corps d’être qui nous sommes.

***

J’ai décidé de vous parler de mon style de printemps. Beaucoup plus simple que mes hivers baroques !

Il est pratique, classique, féminin, masculin, subtil et intemporel.

Rien que ça.

Il est composé de

  • Pantalons très larges en tissu léger, avec beaucoup de plis et la taille très haute. J’en ai un noir long, un noir court, un gris, un beige, un en jean. Je les adore.
  • Des chemises un peu amples et légères. J’en ai une en jean, une bleu ciel en soie, une blanche, une noire en crêpe, une crème.
  • Des tee-shirts simples et bien coupés.
  • Des vestes à n’en plus finir … Bleu ciel, bleu roi, ocre, rose bonbon.
  • Qui dit taille-haute, dit multitude de jolies ceintures.
  • Des derbies et une paire de compensées noires.
  • Un maquillage simple, un chignon et quelques bijoux.

Vous en conviendrez, rien de bien extravagant ! C’est ma saison stylistique la plus facile à vivre, je me sens légère légère en chemise et pantalon, dans lesquels le vent doux prend plaisir à s’engouffrer !

Très peu d’imprimés à part quelques rayures et le léopard. Des grands aplats de teintes franches ou poudrées. Profil bas, la lumière fait le reste.

Mes jambes attendront l’été pour profiter du soleil !


Mes muses :

style-distinctif-elise-monnier-conseil-en-image-paris-vestiaire-de-printemps-moodboard

Joan Bennett, Elizabeth Taylor, Rita Hayworth …

Mes incontournables :

style-distinctif-elise-monnier-conseil-en-image-paris-vestiaire-de-printemps-incontournables

La chemise blanche (par Hermes), la marinière – la vraie – (il n’y a que celle-ci qui vaille, c’est dit.), l’imprimé léopard à toutes les sauces, surtout les basiques.

Le cas du jean :

Je n’en porte qu’aux premiers beaux-jours et à l’automne (trop triste et passe-partout l’hiver et trop chaud l’été)

Je l’aime « gentlewoman farmer », très valorisant ou destroy. Et le pattes d’Eph’ 70’s avec un tee-shirt blanc. Okay.

style-distinctif-elise-monnier-conseil-en-image-paris-vestiaire-de-printemps-jeans

 

Mon plus :

Le turban.

Je sais, je vous bassine avec mon turban. Disons que c’est ma petite folie !

 

style-distinctif-elise-monnier-conseil-en-image-paris-vestiaire-de-printemps-turban

Le bleu de Chine n’est-il pas sublime ?

Mes envies d’ailleurs :

Le « petit ensemble » qui découvre le ventre au moindre mouvement. C’est ma tentation du moment !

style-distinctif-elise-monnier-conseil-en-image-paris-vestiaire-de-printemps-ensemble

Cette robe en soie. C’est ma terre promise, je la cherche avec constance… Mais en attendant, je porte mes soieries de cette manière : toujours en ton sur ton (Ça évite le côté : « j’ai oublié de mettre mon tee-shirt »)

style-distinctif-elise-monnier-conseil-en-image-paris-vestiaire-de-printemps-soie

Mon fantasme :

Le total-look blanc. Mais blanc+maman=catastrophe.

Je trouve ça sport, je trouve ça chic, je trouve ça propre et optimiste… Mais tellement salissant.

J’ai opté pour du crème et ça a du chien aussi.

style-distinctif-elise-monnier-conseil-en-image-paris-vestiaire-de-printemps-blanc

Voilà, vous savez tout. Et vous ? Votre style suit-il le cours des saisons ? Vous êtes-vous reconnue dans un des portraits ci-dessus ? Quel est votre uniforme de printemps ?
C’est frais de vous retrouver mes très chères !
Je vous embrasse,
Elise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s